Nous nous sommes inscrit dans le mailing du printemps de la psychiatrie et avons signé le manifeste (cf çi dessous) qui nous semblait en accord avec les valeurs  que défend le collège concernant les soins en psychiatrie. Vous trouverez, dans cette rubrique, les articles qu'il nous a semblé intéressant de conserver, après vous les avoir fait parvenir dans nos newsletters.

pdfTélécharger : Manifeste du printemps

Vous pouvez aussi consulter leur site "printempsdelapsychiatrie.org".

N'utilisez ces champs que pour afficher date et lieu pour des événements à venir.

casse tete hopitalAu plus fort de l’épidémie de Covid-19, Sandrine (le prénom a été changé), infirmière de jour au CHU de Nantes, n’a pas eu la tête sous l’eau. Au contraire. Son établissement, dans une région relativement épargnée par la maladie, n’a pas vu déferler la vague de patients anticipée. Les forces supplémentaires, recrutées pour l’occasion, ont pu faire autre chose et soulager les équipes habituelles. « Ça nous a donné une bouffée d’oxygène, la descente est d’autant plus dure, raconte-t-elle. On court tout le temps, j’ai comme un nuage de mémos adhésifs qui tournent dans ma tête, c’est usant. »

N'utilisez ces champs que pour afficher date et lieu pour des événements à venir.

Entre le 15 Mars et le 9 Mai 2020, un confinement  pour nous protéger du coronavirus…
Entre le 15 Mars 1960 et le 9 Mai 1974, un déconfinement progressif de la psychiatrie asilaire pour aller vers une psychiatrie de secteur en devenir, mais qui s’est reconfinée depuis…
Pierre Delion 9 Mai 2020

Notre confinement aura duré le temps de fêter l’anniversaire de deux dates importantes de la psychiatrie de secteur, entre le 15 mars et le 9 mai 2020. Ces dates, beaucoup l’ont oublié, sont fondatrices d’une pratique révolutionnaire de la psychiatrie du vingtième siècle.

N'utilisez ces champs que pour afficher date et lieu pour des événements à venir.

À écouter : Agnès Hartemann, diabétologue, coordinatrice du collectif Inter-Hôpitaux à la Pitié Salpêtrière, disponible 1 mois.

N'utilisez ces champs que pour afficher date et lieu pour des événements à venir.

Il y a quelques semaines la Commission Contre les Outils Gestionnaires Informatisés du Printemps de la Psychiatrie présentait une enquête militante traitant des logiciels de recueil de données en psychiatrie dans la perspective de la construction d'une grève des actes et des données. (que vous trouverez en bas de l'article). Ce travail mené de long mois par des professionnels de la santé et du social montrent de façon significative comment ces données et actes que nous entrons chaque jour dans nos logiciels œuvrent au Recueil d’Informations Médicales en Psychiatrie (RIM-P) qui fonctionne sur le même mécanisme que la T2a. Ces logiciels sont le bras armé de l'idéologie qui sous-tend les mesures d'austérité, de valorisation marchande et de réduction du sujet à ses neurones et sa chimie. Il sert clairement un régime de gouvernance par les chiffres et prépare la transition vers un système de tarification standardisé en psychiatrie pour janvier 2021.  Depuis son instauration en 2006, les usages du RIM-P se sont multipliés : management des équipes et contrôle de l'activité des services et des professionnels par les directions des hôpitaux, amélioration de la performance, benchmarking, négociations avec les tutelles sur les budgets, incitations de l'Assurance Maladie à développer certaines activités de soins considérées comme favorables à la santé publique. 

N'utilisez ces champs que pour afficher date et lieu pour des événements à venir.

Veuillez trouver en pièce jointe ce livre "un virus très politique" des éditions Syllepse.

Il nous a été transmis et donc offert par la liste du "printemps de la psychiatrie", nous vous en proposons à vous aussi la lecture, sans avis sur son contenu, puisque nous ne l'avons que parcouru.

Vous le retrouverez aussi sous l'onglet printemps de la psychiatrie sur notre site.

pdfTélécharger : Covid -19 : un virus très politique

N'utilisez ces champs que pour afficher date et lieu pour des événements à venir.

oedipeVeuillez trouver ci-dessous un "patchwork" constitué de mails échangés sur différentes listes de professionnels de la psychiatrie et de la pédopsychiatrie, qui permet d'avoir une idée de comment chacun tente de travailler "au mieux" dans les circonstances actuelles.

C'est Patrick Chemla qui a réuni ces témoignages, le format est du coup, un peu hétéroclite, mais passant au dessus de la forme, le fond est vraiment intéressant, alors bonne lecture !


Recevez notre hebdomadaire avec les activités publiées dans la semaine.

Vos données restent confidentielles.
Plus sur la confidentialité ici