N'utilisez ces champs que pour afficher date et lieu pour des événements à venir.

Le groupe de lecture et de réflexion « travail vivant, sujet au travail » reprend ses travaux. En raison des contraintes sanitaires le groupe " Travail vivant, sujet au travail ", se réunira en vidéo conférence les 10 Février, 3 Mars,7 Avril, 5 Mai et 9 Juin de 19 h à 20 h30 heures.

Si vous souhaitez participer, vous pouvez vous adresser à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., psychologue clinicienne ou à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., psychiatre, praticien hospitalier, toutes deux formées en psychopathologie du travail au CNAM Paris.

ARGUMENTAIRE

L’augmentation des situations de souffrance au travail, le développement de nouvelles pathologies (burn-out, suicides sur le lieu de travail, violence, harcèlement, pathologies de surcharge…) nous a conduit à interroger le concept de travail dans le monde d’aujourd’hui, et à en repenser la clinique.

Ces interrogations traversent le champ des sciences humaines et sociales et ramènent au cœur du débat la question du Sujet : sujet de son travail, sujet au travail… pris dans des rapports de pouvoir et de domination et dans un discours néolibéral.

Au cours de cette année, nous travaillerons ces questions à partir d’articles, de textes ou d’ouvrages proposés par les participants- dont les animatrices- en lien avec leur pratique ou leurs interrogations.

Nous examinerons l’impact des nouvelles formes d’organisation du travail et de management sur la santé des salariés et rechercherons les facteurs de protection qui nous permette de conserver notre santé …

Ce groupe est ouvert à toute personne intéressée par la question du travail, et de ses effets sur la santé.

Aucune formation en psychologie ou psychiatrie préalable n’est requise.

Recevez notre hebdomadaire avec les activités publiées dans la semaine.

Vos données restent confidentielles.
Plus sur la confidentialité ici